Vermeiren, Didier : 123 plans sur la sculpture de Didier Vermeiren

Couleur, 26’23, 1988
Réalisation : Elsa Cayo
Image : Michel Amathieu
Son : Daniel Ollivier
Montage : Véronique Lange
Production : Tri Films
Pays : France

La présentation d’un travail. Au son, les propos du sculpteur filmé en "in" face écran ou en "off" sur les images. Il parle d’espace, de densité, de matériau, de volume, de poids, du regard du visiteur. Des phrases simples, brèves, sans complaisance ni jargon qui situent sa démarche en utilisant les mots essentiels de la réflexion du sculpteur. A l’image, Elsa Cayo, dans des plans fonctionnels, justes, montre le travail en le prenant à rebours. D’abord l’installation dans les lieux d’exposition : la Villa Arson à Nice, le Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, là où l’oeuvre prend son sens. Ensuite, la fabrication, c’est-à-dire l’atelier où, comme dans un chantier, il n’y a rien à voir que des gestes d’artisan, l’essentiel se situant avant tout dans les projets et les croquis. Avec des plans fixes, des suivis des gestes professionnels, des pano pour découvrir des salles d’exposition. Un film intelligent, qui s’adapte parfaitement à l’oeuvre d’un artiste. Il n’y a ni fioritures, ni commentaire, ni envahissement musical. Juste une pratique et une réflexion dépouillées volontairement de biographie ou de chronologie, confrontées au corps de l’artiste et à l’espace d’exposition.
En 1998, Elsa Cayo réalise un court métrage de 15’, en N&B, s’intitulant
Obstacle au Mouvement. Didier Vemeiren sculptures et photographies.

Didier Vermeiren
Né à Bruxelles en 1951. Vit et travaille entre la Belgique et Paris. Il travaille, pour résumer son option, sur les socles, socles qui ne sont pas absence de statues mais sculptures eux-mêmes puisqu’ils posent les questions essentielles d’occupation de l’espace, de matériau, de poids. Plaques de métal posées sur des blocs de polyuréthanne, moules et cubes de plâtre (le positif et le négatif) superposés pour faire une seule oeuvre, armature métallique sur roue (le rapport au sol), socle avec le nom d’une sculpture célèbre, toutes ses pièces jouent d’une manière réflexive avec l’histoire de la sculpture.

Elsa Cayo
D’origine péruvienne. Elle s’est d’abord occupée d’éditions d’art, puis, après quelques assistanats de réalisation, elle a fait des vidéos pleines d’humour : "Qui vole un oeuf vole un oeuf", etc. et des films sur l’art, rigoureux ou ironiques. Elle a sa propre maison de production.