Meyers, Denis : Broken Art

Couleur, 52’, 2019
Réalisation : Nicolas Dedecker & Benoît Baudson
Montage son : Paul Heymans et Thibaud Rie
Mixage : Simon Jamart
Production : Artémis Production
Avec la Région de Bruxelles-Capitale, Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Taxshelter.be,ING, Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique

L’artiste urbain Denis Meyers a trouvé un terrain de jeu à la taille de son ambition : l’ancien siège de la firme Solvay, à Bruxelles, soit une surface de près de 50.000 m² sur huit niveaux. Avant sa destruction programmée, l’artiste a obtenu l’autorisation d’investir à la bombe le bâtiment dans l’idée d’en faire une œuvre totale et imposante en noir et blanc : une occasion pour lui de se rendre visible et de digérer une douloureuse séparation. Les cinéastes Nicolas Dedecker et Benoît Baudson suivent au plus près l’évolution de ce projet fou, sa conception, sa médiatisation, et sa disparition. Entre œuvre intime et opération marketing réussie, le film se fraye un chemin dans un dédale labyrinthique aussi physique que psychique.

Denis Meyers (1979)
Denis Meyers, né à Tournai, vit et travaille à Bruxelles. Artiste urbain et multiple, il est connu pour ses fresques ou pour ses stickers en forme de visage (il les appelle ses "perso"), imprimés et découpés à la main puis disséminés dans toute la ville ou ailleurs. Il se revendique typographe, une formation qu’il a suivie à l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre mais qu’il tient aussi de son grand-père, Lucien De Roeck (1915-2002) qui a entre autres créé l’emblème et l’affiche de l’Expo Universelle de 1958. C’est avec lui qu’il a commencé à écrire et dessiner tous les jours.