Izis : Izis ou le regard habité

Couleur, 31’, 1975
Réalisation : Yves Kovacs
Image : Alain Carpentier, Gérard Hameline
Son : Maurice Garrigues, M-Jean Leuret
Montage : Nicole Kanoui, J. Carpentier
Coproduction : 3ème chaîne O.R.T.F., Station Régionale de Limoges
Pays : France

Izis parle de sa vie et de son oeuvre. Il situe son travail : "Je photographie tout ce qui me touche et je ne parle que de la réalité". En contrepoint, ses photos sur Paris, la Seine, les petites gens, les amoureux, les fêtes foraines et les squares. Là, on reste dans l’image très poétique et populiste qu’il partage avec Jacques Prévert avec lequel il a signé en 51 "Le grand bal du printemps". On aborde ensuite un travail moins "chromo" : ses photos de maquisards dans le Limousin, sa carrière de reporter à Paris-Match, sa série de portraits sur les écrivains, de Chagall à Colette. Le film a le mérite de nous faire voir et entendre l’homme Izis, de montrer plein cadre ses photographies. Mais elles sont toujours abordées par un détail avant d’être proposées dans leur entièreté et mises en parallèle avec la réalité, comme si le regard du photographe devait être authentifié et labelisé par rapport à la vie qui bouge et qui fait du bruit. Une musique de foire, guillerette, enveloppe un portrait honorable.

Izis (1911-1980)
De son vrai nom Israelis Bidermanas. Lithuanien, il s’échappe, chassé par l’histoire, s’établit à Paris, ouvre pour vivre un magasin de photographe de quartier. Il publie de nombreux recueils : "Paris des rêves", "Le cirque d’Izis", "Le monde de Chagall", "Le Paris des poètes". Son nom est synonyme d’un Paris populaire, style chromo émouvant mais son regard va beaucoup plus loin et il sait voir et fait voir, avec tendresse et acuité, des réalités politiques et humaines fortes et justes.

Yves Kovacs (1934-1998)
Pendant 10 ans, il a été l’assistant de cinéastes comme Chabrol, Welles, Rohmer, Rossellini. Depuis 1967, il a réalisé plus de 180 films pour la télévision et s’est fait un nom dans le documentaire d’art. Il a reçu de nombreux prix pour "Botero", "Paris, Paris", "Malevitch", "L’Art Nouveau". Il est aussi l’auteur d’émissions littéraires (Jouhandeau, Sarraute, Céline, etc.) et de dramatiques T.V.