Kinshasa Beta M’bonda

Couleur, 52’, 2019
Réalisation : Marie-Françoise Plissart
Son : Félix Blume
Image : Laurence Vaes
Etalonnage : Michaël Cinquin
Bruitage : Philippe Van Leer
Une production alter ego films et luna blue film en coproduction avec la RTBF, Shelter Prod et avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

À Kinshasa, une dizaine de jeunes musiciens percussionnistes anime le quartier populaire de Barumbu. Ce sont les Beta Mbonda, des anciens délinquants issus de gangs violents -les Kulunas-. La musique a donné un nouveau sens à leur vie et a scellé leur amitié. Entre petits boulots et improvisations musicales, ils inventent des rythmes et chantent les difficultés de la vie quotidienne avec un esprit de jeu aux apparences légères. Tel un choeur grec, à partir d’instruments traditionnels ou d’objets banals, leurs chants résonnent dans l’espace de Kinshasa et se font l’écho d’une ville-Monde à la dérive.

Marie-Françosie Plissart
Marie-Françoise Plissart, née en 1954, est l’une des figures majeures de la photographie belge.
Dès ses débuts, elle s’est intéressée aux rapports qui peuvent s’installer entre un texte et une image, réalisant avec Benoît Peeters le livre Correspondance (Yellow Now, 1981). C’est dans le droit fil de cette recherche qu’elle en est venue à se passionner pour le récit photographique.
Photographe free-lance depuis 1987, elle a réalisé de nombreux travaux dans de multiples domaines tels que l’architecture, le théâtre, le portrait et l’illustration. Ses photographies ont été notamment exposées à Bruxelles, Liège, Paris, Genève, Amsterdam, La Haye, Rotterdam, Berlin et Vienne.
Également vidéaste, captivée par l’exploration du tissu urbain et par ses transformations, elle a réalisé de nombreux documentaires.