Mueck, Ron : Ron Mueck : Still life

Couleur, 48’, 2013
Réalisation : Gautier Deblonde
Production : Blue Film
Diffusion : Gautier Deblonde

Un petit atelier à Londres. Une impression de grand désordre se mêle à l’intime conviction d’être dans un lieu exceptionnel. Ron Mueck, artiste secret, accepte rarement les visiteurs et une rencontre avec lui ne laisse pas indifférent. Sa discrétion ne cache pas longtemps sa grande sensibilité. Deux années durant, Gautier Deblonde a filmé régulièrement l’artiste lors de la réalisation de trois œuvres destinées à la nouvelle exposition que lui consacre la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Voir Ron Mueck au travail intrigue, impressionne, surprend. Ses sculptures, peu nombreuses, représentent toutes des hommes et des femmes dont les expressions nous sont familières. Ce sont celles du quotidien : un réalisme troublant au service d’un art profondément émouvant. Il n’est pas question d’apprendre les techniques et le savoir-faire de l’artiste, mais plutôt de chercher pourquoi ses créations rencontrent un succès populaire dans les plus prestigieux musées du monde. Le film nous invite à comprendre ce qu’elles nous disent et à partager nos sensations éprouvées face une représentation originale du genre humain.

Gautier Deblonde
Né à Rouen, il s’est installé à Londres comme photographe en 1991. Une série de ses portraits d’artistes a été publiée par la Tate Gallery en 1999.

Ron Mueck (1958)
Né à Melbourne en Australie, Ron Mueck collabore en 1986 à Londres au ’Muppet Show’, série télévisée de Jim Henson où une grenouille verte devenue célèbre, Kermit, officiait en directeur de théâtre… Il travaille également aux effets spéciaux pour le cinéma, avant de fonder en 1990 sa propre société de fabrique de mannequins destinés à la publicité européenne. Ainsi a-t-il acquis une solide expérience et touche-t-il de plus en plus au vrai de l’apparence formulant un registre tout à fait personnel, gagnant rapidement au fil de ses présentations une reconnaissance internationale. 1997 voit sa première exposition ’Sensation : Young British Artists from the Saatchi Collection’ à la Royal Academy of Arts où il présente ’Dead Dad’, un gisant nu aux détails minutieux et à la vérité saisissante.