Servais, Raoul : La fausse note

Couleur, 10’, 1963
Réalisation : Raoul Servais
Scénario : Raoul Servais
Animation : Raoul Servais
Musique : Luc Van Branteghem
Production : Absolon Films/Anagram

Une voix tout droit sortie des année 60 commence par " il était une fois "….
Il était une fois un joueur d’orgue de barbarie qui, en vain, essayait de récolter quelques sous dans la grande ville. La petite mélodie qu’il égrainait et se terminait inévitablement sur une fausse note ne récoltait que mépris et colère. Il faut dire que les habitants étaient bien trop pressées ou bien trop occupés à se divertir et se perdre dans les clubs aguicheurs de la cité.
Réalisé au tout début de sa carrière cinématographique, La fausse note affiche un graphisme relativement conventionnel, par rapport à des décors très stylisés, que le cinéaste parsème de citations et de collages. Les thèmes comme l’injustice et la société corrompue sont déjà présents ainsi qu’un désir très précoce de mêler dessins et prises de vues réelles qui trouveront leur aboutissement dans le long-métrage injustement mal aimé Taxandria 30 ans plus tard.