de Bruyckere, Berlinde : White Skin Closed Eyes

Couleur, 2016, 24’
Réalisation, Image, Montage, Production : Mira De Boose

Dans un hôpital pour les animaux, une naissance a lieu. Le travail des vétérinaires se pose là, dans sa véracité : chairs blessées, déformées, réparées, recousues... La mort n’est pas loin...
Vie et mort, désir et souffrance, force et fragilité, Eros et Thanatos, ce sont là des thèmes chers à la sculpteure belge Berlinde De Bruyckere.
De l’hôpital à l’atelier de l’artiste, il n’y a qu’un pas que Mira de Boose franchit avec détermination mais élégance, attentive aux gestes, à tous les gestes....
Le documentaire approche ainsi, avec beaucoup d’originalité, le travail tout aussi original de cette artiste reconnue pour la force visuelle des corps suppliciés - d’êtres humains et de chevaux - qu’elle crée et met en scène. Sans discours, mais par des images et des sons très justes, la cinéaste s’attache avant tout aux lieux et au travail pour mettre en résonance l’art et la vie.

Berlinde de Bruyckere
Berlinde de Bruyckere est une plasticienne belge née en 1964 à Gand. Fille de bouchers, elle a grandi au sein d’une famille dans laquelle l’éducation religieuse – catholique – stricte était de vigueur. Son travail mêle l’humain, l’animal et le végétal qui semblent mener une lutte sans merci.

Le film a reçu une mention spéciale lors du Brussels Art Film Festival en 2016