Accueil > Les Actus

juin 2017 :

mai 2017 | juillet 2017

Sur l’agenda 28 juin 2017


  • Saison 2016-2017 : « Zone Occupée », une programmation mettra en lumière les espaces physiques occupés par les artistes, murs dans la ville, vallée américaine, scènes de théâtre, désert ou quartier entier. Prenant place dans le territoire avec ou sans autorisation, les artistes transforment, du même coup, les fonctions de l’espace où ils déploient leur imaginaire.

    Living Architectures : Gehry’s Vertigo
    Un film de Ila Bêka et Louise Lemoine (2013 – 47’)

    Quatrième projet de la série Living Architectures, « Gehry’s Vertigo » bouscule l’image idéalisée de l’une des icônes les plus emblématiques de l’architecture contemporaine, le musée Guggenheim de Bilbao. D’un réalisme surprenant, le film nous fait glisser, avec sueur et émotion, dans la peau des escaladeurs en charge de l’entretien qui, pendus à 30 mètres de hauteur, livrent une lutte acharnée contre quelques grains de poussière. Suspense et vertige !

    à 12h30 : Cinémusée Lunch avec projection du film, un sandwich et une boisson : 5€
    à 18h : Cinémusée Classique avec projection du film et débat : 3€

    Grand Curtius
    Féronstrée 86-88
    
4000 Liège

  • CINEMATEK, en collaboration avec l’Instituto Cervantes et le Centre du Film sur l’Art, commémore la tragédie basque de Guernica qui a eu lieu au printemps 1937.

    19h00 : CONFÉRENCE
    "Du racconto à l’essai : éclosion et ramifications
    du film-essai sur l’art" par Guillermo G. Peydró


    Le Guernica de Picasso, décliné au cinéma, est le point de départ d’une conférence autour du processus de rencontre entre le film sur l’art et le film-essai : une pensée esthétique en images, exprimée à la première personne, avec laquelle le cinéma se reflète dans le miroir de l’art pour mieux comprendre son propre mécanisme de représentation.

    Guillermo G. Peydró (Madrid, 1981) est cinéaste et docteur en Histoire de l’Art. Ses
    films, qui explorent la distance entre les arts visuels et le film-essai, ont été projetés
    dans une vingtaine de pays.

    21h00 : SÉANCE GUERNICA
    Quatre courts-métrages autour de Guernica


    Guernica d’Alain Resnais & Robert Hessens (1949 - 13’)
    Las Variaciones Guernica de Guillermo G. Peydró (2012 - 26’)
    Minotauromaquia : Pablo en el laberinto de Juan Pablo Etcheverry (2004 - 10’)
    Guernica d’Emir Kusturica (1978 - 17’)

    Le bombardement de Guernica eut lieu il y a tout juste 80 ans. Ce drame d’une cruelle actualité a donné naissance à une toile emblématique qui a inspiré des dizaines d’artistes et de cinéastes. Quatre courts-métrages (fiction, animation, documentaire) proposent une lecture personnelle de cette toile bouleversante.

    CINEMATEK
    Rue Baron Horta 9
    1000 Bruxelles

  • Dans le cadre de la thématique "Nature & Culture"

    Le Cristal et la fumée
    Un film de Serge Steyer et Stéphane Manchematin (2014 - 52’)

    Dans les Vosges où il vit en retrait du monde de l’art, un artiste façonne, à son rythme, une œuvre énigmatique et singulière, à la fois contemporaine et sans âge. Au fil des saisons, entre travail concret et œuvres rêvées, entre précision du geste et économie de mots, entre promenades en forêt et brefs allers-retours à la capitale, Patrick Neu relie l’art des maîtres anciens à la création contemporaine.

    Le film accompagne l’artiste dans le travail de recherches qui aboutira à l’exposition au Musée de Tokyo qui a eu lieu en 2015. Il manie des matières peu familières et fragiles comme la suie sur verre, le cristal, la cire, ou encore l’encre de Chine....

    Le film permet d’entrer dans ce travail d’ascèse et met en scène l’artiste dans des tableaux sublimés par la caméra et également dignes des maîtres anciens.


    PointCulture Bruxelles
    Rue Royale, 145
    1000 Bruxelles

  • Michèle Noiret à contrechamp
    Un film de Tanguy Cortier (2015 – 52’)

    Trente-sept ans après ses débuts avec Karlheinz Stockhausen, la chorégraphe Michèle Noiret se plonge à nouveau dans l’univers du compositeur. Palimpseste revisite son Solo Stockhausen créé en 1997 (et déjà filmé par Thierry Knauff) : avec l’exigence et la lucidité qui la caractérisent, elle prend le risque de confronter son corps d’aujourd’hui à celui d’hier. Le cinéaste, avec finesse et simplicité, entre dans l’intimité de l’artiste et ouvre la porte des souvenirs pour faire ressurgir les fantômes du passé.

    Maison de la Francité
    Rue Joseph II, 18
    1000 Bruxelles


  • Saison 2016-2017 : « Zone Occupée », une programmation mettra en lumière les espaces physiques occupés par les artistes, murs dans la ville, vallée américaine, scènes de théâtre, désert ou quartier entier. Prenant place dans le territoire avec ou sans autorisation, les artistes transforment, du même coup, les fonctions de l’espace où ils déploient leur imaginaire.

    Xmas Meier
    Un film de Ila Bêka & Louise Lemoine (2013 - 51’)

    Inaugurée au mois d’octobre 2003, l’église du Jubilé (Dio Padre Misericordio) a été construite par l’architecte américain Richard Meier au cœur du quartier “la tour à trois têtes”, dans un faubourg situé à 10 km au nord est du centre de Rome. La singularité de la mise en œuvre de ces voiles de béton a fait appel à toute la science des ingénieurs italiens. Ila Bêka & Louise Lemoine nous font découvrir ce bâtiment singulier à travers les portraits et témoignages des usagers de ce lieu de culte, ainsi que les habitants des grands ensembles voisins. Un film désopilant qui interroge la relation entre un chef-d’œuvre de l’architecture contemporaine et son tissu urbain.


    12h30 : Cinémusée Lunch avec projection du film, un sandwich et une boisson : 5€
    18h : Cinémusée Classique avec projection du film et débat : 3€

    Grand Curtius
    Féronstrée 86-88
    
4000 Liège


  • Saison 2016-2017 : De l’art qui rend heureux, des films qui rendent heureux, des films sur l’art qui rendent heureux ! Y’a d’la joie !

    Mon petit bordel
    Un film de Mortimer Prete (2014 - 19’)
    Mortimer Prete pénètre dans l’atelier de sa grand-mère, DD Daems. Cheveux rouge vif, vêtements aux couleurs chatoyantes, armée d’un tablette, DD Daems photographie et met en scène les petites choses qui hantent son atelier, figurines, madones, bouts de tissus, cailloux, ficelles… un bordel indescriptible et foisonnant, propice à toutes les mises-en-scènes, à tous les possibles.

    De Applaus man
    Un film de Ruben Vermeersch (2014 - 38’)
    De Applaus man raconte la vie d’Antoon De Pauw, l’homme qui, entre 1993 et 1996, s’est glissé 54 fois sur les scènes flamandes pour recevoir les applaudissements adressés à d’autres sur les lieux qui ne l’invitaient pas. Helmut Loti, une compagnie de danse, un orchestre symphonique, un groupe de rock (de Sportpaleis, man !) ont fait les frais de cette intrusion. L’humour sous-jacent (truculente scène de la naissance de l’addiction aux applaudissements), la sympathie inspirée par le personnage, un "Robin des Bois" qui revendique pour tout un chacun le droit à la standing ovation, préparent la chute.


    La Vénerie - Espace Delvaux
    Rue Gratès 3 (Place Keym)
    1170 Bruxelles

  • Dans le cadre de l’exposition "Où sont les sons ?"
    Et en présence du cinéaste

    The Movement of Phill Niblock
    Un film de Maurits Wouters ( 2015 - 63’)

    Compositeur de musique d’avant-garde, cinéaste expérimental, photographe, l’artiste américain Phill Niblock travaille entre Gand et New York dans une ascèse à l’image de son travail. Loin du portrait commémoratif, le jeune cinéaste se balade non sans humour autour du quotidien de l’artiste, et fait émerger la grandeur et la beauté des images en 16mm recueillies par Phill Niblock depuis plusieurs décennies.

    Centrale For Contemporary Art
    Place Sainte-Catherine, 44
    1000 Bruxelles

  • Dans le cadre de la thématique « Nature & Culture »

    White Skin Closed Eye
    Un film de Mira de Boose (2016 – 24’)

    Sans discours mais par des images très justes, Mira de Boose s’approche du travail de l’artiste belge Berlinde De Bruyckere, reconnue pour la force visuelle des corps suppliciés qu’elle crée et met en scène. La réalisatrice s’attache avant tout aux lieux, aux gestes précis et minutieux, au travail. Il ne s’agit pas simplement d’entrer dans un atelier d’artiste mais de partir du réel pour mettre en résonance l’art et la vie.

    Voyage autour de ma chambre
    Un film d’Olivier Smolders (2008 - 26’)

    Pour voyager loin, et longtemps, il suffit d’observer un tout petit morceau du monde. Comme si l’infiniment petit révélait l’infiniment grand. Sans cesse, se confrontent et se déchirent l’immensité de l’univers avec nos origines, notre culture, notre intimité. Olivier Smolders filme ses voyages et les relie à l’espace de sa chambre. Le film se termine au musée de La Specola, à Florence, où beauté et laideur se confondent dans un sentiment qui nous renverse.

    PointCulture Bruxelles
    Rue Royale, 145
    1000 Bruxelles

  • La chambre vide
    Un film de Jasna Krajinovic (2016 – 60’)

    Sabri est parti combattre en Syrie. Sa famille s’est retrouvée seule face à cette absence insoutenable et soudaine. Saliha, sa mère, a décidé de ne pas se taire. Son histoire croise celles d’autres parents qui s’unissent, et luttent contre l’endoctrinement des jeunes par les réseaux jihadistes.

    Maison de la Francité
    Rue Joseph II, 18
    1000 Bruxelles


  • Sur le thème, cette saison 2016-2017 :"Y’a d’la joie !" De l’art qui rend heureux, des films qui rendent heureux, des films sur l’art qui rendent heureux ! Y’a d’la joie !

    Duane Michals – l’homme qui s’inventait lui même
    Un film de Camille Guichard (2012 - 52’)

    Duane Michals, on l’adore, ou on le déteste. Photographe américain qui se définit lui-même comme un écrivain de la photographie, Duane Michals est une sorte d’anti Cartier Bresson qui se contrefout du « moment décisif » ! Le moment, c’est lui qui le crée par des mises en scènes oniriques et des jeux sur la réalité.
    Le documentaire nous invite dans cet univers fantaisiste d’un enfant joyeux de 82 ans ! Le portrait mêle habilement fiction et documentaire à la manière du photographe qui semble autant que le documentariste mettre le film en scène tout en se mettant en scène. Libre, facétieux, Duane Michals nous conduit dans une véritable danse bourrée d’énergie et de vitalité et au cœur d’un travail qui laisse sans voix.

    La Vénerie Espace Delvaux
    Rue Gratès 3 (Place Keym)
    1170 Bruxelles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170